Liposuccion Opération la plus réalisée au monde, la liposuccion doit être adaptée à chaque cas et réalisée avec grande rigueur. Seule une intervention bien menée permet de redonner à la silhouette une harmonie gommant ainsi les rondeurs disgracieuses, impossibles à perdre avec un régime ou des massages. Les zones susceptibles d’être traitées sont : le ventre, Lire

Chirurgie esthétique du visage

Chirurgie esthétique du visage

Chirurgie esthétique des seins

Chirurgie esthétique des seins

Chirurgie esthétique de la silhouette

Chirurgie esthétique de la silhouette

Médecine esthétique

Médecine esthétique

Cliquez pour tout savoir sur la médecine esthétique

PLUS...

Chirurgie esthétique chez l’homme

Chirurgie esthétique chez l’homme

Cliquez pour tout savoir sur la chirurgie masculine

PLUS...

Liposuccion

Lipoaspiration abdominale chirurgie ventreOpération la plus réalisée au monde, la liposuccion doit être adaptée à chaque cas et réalisée avec grande rigueur. Seule une intervention bien menée permet de redonner à la silhouette une harmonie gommant ainsi les rondeurs disgracieuses, impossibles à perdre avec un régime ou des massages. Les zones susceptibles d’être traitées sont : le ventre, les hanches, la culotte de cheval, la face interne des cuisses et des genoux, les bras et le cou. Indépendamment de son poids, un individu peut présenter des surcharges graisseuses localisées avec des épaississements de la couche de graisse sous la peau entraînant des déformations sous forme de « boule » ou de bourrelets par rapport aux régions voisines modifiant la silhouette du corps. Une perte de poids générale n’a que peu d’influence sur ces surcharges graisseuses.

Le tissu adipeux est constitué de grandes cellules de forme globuleuse, les adipocytes, stockant la graisse dans l’organisme humain. Le développement anormalement élevé des adipocytes dans certaines parties du corps humain est à l’origine de surcharge graisseuse sous la forme d’amas graisseux. Ces bourrelets peu esthétiques peuvent apparaître en dépit d’un poids de santé normal ou malgré des exercices physiques. Quand ils sont installés c’est d’une façon permanente et aucun régime n’est vraiment efficace pour les faire disparaître. Ces surcharges graisseuses se localisent au niveau du ventre et des flancs, des cuisses, des épaules, des hanches, des fesses, du genou, c’est par exemple le double menton, les poignées d’amour, la culotte de cheval.

Lors de la présence de surcharge graisseuse, la peau prend une constance molle et flasque avec un aspect « en peau d’orange », granuleux et capitonné.
Le système lymphatique devrait éliminer normalement par drainage l’eau et les toxines qui s’accumulent dans les tissus adipeux mais ce système n’est pas une pompe et dépend de la contraction des muscles, non de la circulation sanguine. Cette surcharge graisseuse qui se forme est alors plus rapide que son élimination par la contraction musculaire. Plus le temps passe, plus les amas graisseux durcissent et deviennent importants. La cellulite s’installe.

L'élimination des surcharges graisseuses par liposuccion

La surcharge graisseuse est souvent liée aux conditions de vie plutôt sédentaires avec un manque d’exercice physique. La prise de poids est un des facteurs principaux à l’apparition de la surcharge graisseuse mais des régimes qui se succèdent, alternant chute et prise de poids, peuvent également être un facteur aggravant la cellulite. On retrouve dans les facteurs de développement d’une surcharge graisseuse l’alcool et le tabac.

Le traitement le plus adapté aux surcharges graisseuses constituant des bourrelets est la lipoaspiration ou liposuccion qui va diminuer le stock d’adipocytes ou cellules graisseuses dans la zone traitée. Les meilleurs résultats seront obtenus quand trois conditions seront réunies : une surcharge graisseuse localisée et non diffuse, une peau assez élastique pour bien se rétracter et un poids voisin de la normale.

La lipoaspiration ne permet pas de traiter une surcharge pondérale ou une obésité, d’ailleurs le poids total de la personne une fois opérée ne sera que faiblement modifié. En revanche, la suppression de volume à certains endroits précis transformera la forme du corps. La lipoaspiration n’est pas une technique pour maigrir ni un traitement de l’obésité et l’idéal est de conserver un poids stable après l’intervention. La cellule graisseuse ou adipocyte n’ayant pas la faculté de se re-multiplier, il n’y aura pas de récidive de cette surpopulation d’adipocytes. Une liposuccion superficielle correctement effectuée peut améliorer l’aspect de la peau par la simple rétraction cutanée.

Le principe de la lipoaspiration

Le principe de la lipoaspiration ou liposuccion est d’introduire de fines canules mousses, à bouts arrondis, non tranchants, perforées à leur extrémité de plusieurs orifices dans les zones de lipoaspiration à traiter à partir de très petites et discrètes incisions (de l’ordre de 3 ou 4 millimètres). Ces canules très fines permettent d’éviter de faire souffrir la peau recouvrant la zone traitée par la lipoaspiration. Les canules seront reliées à un circuit fermé dans lequel une pression négative est créée. Grâce à ces canules mousses qui rentrent dans les amas graisseux, le chirurgien réalise un réseau régulier de tunnels en respectant les vaisseaux et les nerfs et aspire les graisses en excès. Le chirurgien sculpte la graisse, en diminue l’épaisseur et la ramène à la taille des régions avoisinantes. La quantité de graisse enlevée est adaptée à la qualité de la peau.

La technique de liposuccion peut être appliquée à toutes les régions du corps (traitement de la culotte de cheval, des hanches, du ventre de l’abdomen, des cuisses, des genoux, des mollets, des chevilles, des bras mais aussi au niveau du visage : double menton et ovale du visage) et combinée à d’autres gestes opératoires. Le chirurgien plasticien qualifié saura apprécier la capacité de rétractation de la peau en évitant la création de plis ou de vagues indésirables par une modification non équilibrée du rapport contenant/contenu.

L'opération chirurgicale de liposuccion

La liposuccion est réalisée par un chirurgien plasticien qualifié, elle se fait comme toute intervention chirurgicale avec un bilan pré-opératoire et une consultation par un médecin anesthésiste. La lipoaspiration peut se faire sous anesthésie locale, sous anesthésie locale approfondie en association avec des tranquillisants (anesthésie « vigile »), sous anesthésie générale classique ou sous anesthésie loco-régionale (péridurale ou rachianesthésie). L’hospitalisation à la suite d’une lipoaspiration est de quelques heures à une hospitalisation de 24 à 48 heures. Une lipoaspiration est une intervention dont la durée dépend du travail chirurgical à faire par le chirurgien plasticien. Chaque chirurgien utilise une technique qui lui est propre et l’adaptera au patient pour obtenir le meilleur résultat. La durée d’une intervention peut aller de 20 minutes à 3 heures, en général la moyenne est de 1 à 2 heures. Elle dépend de la quantité de graisse extraite. Un pansement compressif et modelant est réalisé dans des bandes élastiques, il sera remplacé dans les jours suivants par un vêtement compressif en tissu élastique (panty ou gaine élastique) qui sera conservé nuit et jour pendant 2 à 4 semaines.

Les suites opératoires après une liposuccion sont variables en durée et en importance en fonction des patients : gonflement (œdème) et bleus (ecchymoses) au niveau des régions traitées. Quelques douleurs faibles et un peu de fatigue dans les premiers jours en cas de liposuccion importante. Il faut compter un délai de trois semaines (et après résorption de l’œdème post-opératoire) pour que le résultat soit déjà apprécié par le patient. Il faut attendre de 3 à 6 mois après l’intervention pour laisser le temps de cicatrisation (les cicatrices sont inévitables mais dans le cas de la lipoaspiration elles ne sont pas très importantes), de récupération de la souplesse des tissus et de l’adaptation à la nouvelle silhouette de son corps.

Les « imperfections » spécifiques d’une liposuccion sont : corrections insuffisantes avec ou non asymétrie nécessitant parfois des retouches ; corrections excessives avec des dépressions, des irrégularités de surface, un relâchement cutané, etc. ; une absence de rétractation harmonieuse et la présence de plis excédentaires. Ces imperfections pourront être plus ou moins corrigées par des traitements complémentaires à partir du sixième mois post-opératoire. Une liposuccion pratiquée pour des raisons esthétiques ne peut être appréciée que subjectivement. Il faut donc se rendre à l’évidence que les résultats obtenus ne correspondront pas toujours exactement aux souhaits exprimés et espérés par les patients (es).

Deux consultations avec votre chirurgien plasticien seront nécessaires avant l’intervention. Les fiches d’information seront remises, le consentement éclairé devra être signé et un devis sera remis à la deuxième consultation. Avant et après l’intervention des photographies médicales seront prises.

La liposuccion, opération chirurgicale minutieuse et délicate, nécessite rigueur et compétence dans sa réalisation. C’est une intervention chirurgicale qu’il ne faut pas banaliser et avec tous les risques d’un acte médical, aussi minime soit-il, anesthésie et geste chirurgical. Il est donc nécessaire et indispensable d’avoir recours à une équipe qualifiée et compétente avec un médecin anesthésiste et un chirurgien plasticien qualifié formés à ce type d’intervention. Tout acte chirurgical comporte une petite part d’aléas. La formation et la compétence d’un chirurgien plasticien permettent d’en éviter la survenue ou de les traiter efficacement.

Voir les résultats.

ATTENTION : La présence de photos de résultats étant interdite par le Conseil de l’ordre des Médecins, nous vous invitons à contacter le secrétariat du cabinet du Docteur Nicolas GOUNOT à Lyon.

  .