Faut-il avoir peur des implants mammaires ?

La plastie mammaire fait partie des interventions de chirurgie esthétique les plus pratiquées dans le monde. Chaque année, des milliers de femmes choisissent de se faire poser des prothèses mammaires, par souci esthétique ou pour cultiver leur féminité. Pourtant, cette démarche est encore aujourd’hui source d’appréhension. Les progrès technologiques et le développement d’un savoir-faire pérenne peuvent rassurer les femmes qui craignent d’avoir recours aux implants mammaires.

Des matériaux de fabrication fiables et de haute qualité

Les matériaux utilisés pour la fabrication des implants mammaires ont beaucoup évolué ces dernières décennies. Il convient de distinguer l’enveloppe de l’implant et son contenu.

En ce qui concerne la partie externe de la prothèse, elle est soit lisse, soit micro texturée soit macro texturée. Décriées par le scandale de prothèses PIP, les enveloppes macro-texturées semblent présenter un très faible risque de lymphome. Ce type d’enveloppe était principalement utilisé dans le cadre de reconstructions mammaires après cancer. En France, il faut savoir que des contrôles émanant des autorités sanitaires et des normes très rigoureuses sont mis en œuvre pour assurer aux patientes une sécurité optimale. Les prothèses doivent obligatoirement porter un marquage CE, prouvant que le fabricant a obtenu une autorisation de mise sur le marché. Chaque modèle doit figurer sur le registre dédié de l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Ces informations sont facilement vérifiables.

Le contenu de référence des implants reste le gel de silicone cohésif. Les prothèses remplies de sérum physiologique sont aujourd’hui obsolètes (risque accru de rupture et rendu peu harmonieux) et ne sont pratiquement plus proposées aux patientes.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il est important de rappeler que les prothèses, quels que soient les matériaux de fabrication utilisés, ont une durée de vie d’environ 10 ans. Après ce délai, il est indispensable de les changer. En règle générale, il est recommandé de faire contrôler les prothèses mammaires tous les 3 ans. Des contrôles supplémentaires s’avèrent inutiles, voire dangereux (les mammographies entraînent une irradiation des tissus).

Depuis l’invention des implants mammaires, des millions de femmes ont été opérées. Même si le risque nul n’existe pas, il est aujourd’hui possible d’avoir recours à une augmentation mammaire en toute sérénité. Chaque patiente du Docteur Gounot bénéficie de consultations de suivi régulières, au cours desquelles elles peuvent poser leurs questions et être pleinement confortées et rassurées dans leur projet.

Vous souhaitez en savoir plus sur la plastie mammaire ? Vous pouvez contacter le Docteur Gounot au 04 37 24 94 54 ou à envoyer un mail au cabinet : cabinet@docteurnicolasgounot.com.

Prendre Rendez-Vous





J'ai lu la politique de protection des données personnelles, j’accepte de recevoir vos communications et j’enregistre mon nom et mon e-mail dans le navigateur pour mon prochain commentaire*.

* Mention obligatoire

Le cabinet du docteur Nicolas Gounot recueille vos données afin de traiter votre de demande de rendez-vous. Les données requises sont nécessaires pour le suivi de votre demande de rendez-vous. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression de vos données. Vous pouvez également vous opposer, pour un motif légitime, à l’utilisation de vos données. Vous seul pouvez exercer ces droits sur vos propres données en vous adressant à cabinet@docteurnicolasgounot.com, en précisant dans l’objet du courrier «Droit des personnes» et en joignant la copie de votre justificatif d’identité.

Actualités

Comment réduire la distance entre mon nez et ma bouche ?
22 Mar 2019

L’équilibre d’un visage n’est pas uniquement corrélé à la symétrie. Lorsque la distance entre la base du nez et la lèvre supérieure est trop importante, le visage prend un aspect particulier au détriment de son harmonie globale. La chirurgie esthétique apporte une réponse pertinente à ce défaut, à travers le lifting de la lèvre supérieure. […]

Lire la suite
Chirurgie esthétique : j’y vais, j’y vais pas ?
15 Mar 2019

Le domaine de la chirurgie esthétique a considérablement évolué et progressé. Parallèlement, il s’est démocratisé : les interventions sont non seulement plus accessibles, mais aussi plus assumées. Il n’est plus nécessaire de vivre avec un défaut physique source de complexes et de troubles pouvant nuire à la vie sociale. Néanmoins, le passage à l’acte est […]

Lire la suite
Le coaching esthétique : une aide à la décision
5 Mar 2019

Combien de patientes et de patients n’osent pas franchir le seuil d’un cabinet de chirurgie esthétique, de peur d’être jugé ou d’affronter ce complexe qui leur gâche la vie ? Si le chirurgien peut rassurer sa patientèle grâce à son savoir-faire et sa maîtrise technique, il ne peut pas guider ou orienter une prise de […]

Lire la suite