Pourquoi arrêter de fumer avant une intervention de chirurgie esthétique ?

Fumer ne met pas uniquement votre santé en danger à court et à long terme. Le tabac est également un facteur de risque opératoire, qui peut favoriser la survenue de complications pendant et au détour d’un acte de chirurgie esthétique.

Opter pour un sevrage tabagique total sans produits dérivés contenant de la nicotine (cigarette électronique, patchs et gommes…), 4 semaines avant la date prévue de votre intervention permettra de réduire considérablement, voire de faire disparaître ces risques.

Voici une bonne occasion de vous débarrasser une fois pour toutes de cette addiction !

Tabac et chirurgie : une association dangereuse

Les fumeurs sont davantage exposés aux risques opératoires et aux éventuelles complications pouvant survenir à la suite d’une intervention de chirurgie plastique, notamment les infections et les complications respiratoires ou cardiaques.
Le tabagisme majore le risque de survenue d’une infection après tout acte chirurgical. Ce risque est multiplié par 3 en moyenne par rapport à un patient non-fumeur. En effet, le fait de fumer impacte les défenses immunitaires. Les substances toxiques présentes en grand nombre dans les cigarettes et leurs produits dérivés altèrent les globules blancs : l’organisme s’affaiblit et devient plus sensible aux infections. C’est pourquoi le tabagisme est associé à une augmentation des infections post-opératoires.
Les complications respiratoires et cardiovasculaires liées à l’anesthésie sont plus fréquentes chez les fumeurs. Elles peuvent se traduire par une hypoxie (oxygénation insuffisante des tissus) ou une insuffisance cardiaque.
Il faut ajouter que ces complications ne sont pas anodines et augmentent le temps d’hospitalisation (de 2 à 3 jours en moyenne).

Les retards de cicatrisation : un risque accru chez les fumeurs

La consommation de tabac entraîne souvent un retard de cicatrisation après une intervention de chirurgie esthétique, qu’il s’agisse d’un lifting, d’une abdominoplastie ou d’une rhinoplastie. Ce phénomène est dû au manque d’apport d’oxygène au niveau des tissus cutanés et à l’altération des échanges cellulaires. Les fumeurs absorbent une plus grande quantité de monoxyde de carbone : celui-ci se fixe sur l’hémoglobine au détriment de l’oxygène. Conjointement, le tabac obstrue les micro-vaisseaux cutanés (aussi appelés capillaires) en raison de son effet vaso-constricteur. Les conséquences d’une mauvaise cicatrisation sont plus ou moins lourdes. L’on peut observer une cicatrisation de mauvaise qualité, avec l’apparition de cicatrices marquées. Dans le pire des cas, les tissus peuvent se nécroser, entraînant une altération importante des résultats escomptés.

Quand arrêter de fumer ?

Il est recommandé d’arrêter complètement le tabac au moins 4 semaines avant l’intervention de chirurgie plastique. Certains substituts, tels que la cigarette électronique, sont à proscrire dans la mesure où ils peuvent induire les mêmes risques.

Obtenez plus d’informations sur les dangers du tabac dans le cadre de votre intervention en contactant le Docteur Gounot par téléphone au 04 37 24 94 54 ou par mail : cabinet@docteurnicolasgounot.com.

Prendre Rendez-Vous





J'ai lu la politique de protection des données personnelles, j’accepte de recevoir vos communications et j’enregistre mon nom et mon e-mail dans le navigateur pour mon prochain commentaire*.

* Mention obligatoire

Le cabinet du docteur Nicolas Gounot recueille vos données afin de traiter votre de demande de rendez-vous. Les données requises sont nécessaires pour le suivi de votre demande de rendez-vous. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression de vos données. Vous pouvez également vous opposer, pour un motif légitime, à l’utilisation de vos données. Vous seul pouvez exercer ces droits sur vos propres données en vous adressant à cabinet@docteurnicolasgounot.com, en précisant dans l’objet du courrier «Droit des personnes» et en joignant la copie de votre justificatif d’identité.

Actualités

Quand peut-on conduire à nouveau après une augmentation mammaire ?
10 Juin 2019

Les augmentations mammaires réalisées par pose d’implants ou par lipomodelage entraînent des suites opératoires variables et nécessitent de prendre quelques précautions. Les patientes doivent notamment interrompre certaines activités, comme la conduite ou le port de charges lourdes, dans les jours qui suivent l’opération. Pourquoi est-il essentiel de se reposer après une augmentation mammaire ? Les […]

Lire la suite
Quelles sont les suites d’une augmentation du volume des lèvres ?
4 Juin 2019

Des lèvres pulpeuses et bien ourlées sont synonymes de jeunesse et de beauté. Les injections d’acide hyaluronique permettent d’augmenter le volume des lèvres de façon immédiate. Toutefois, cet acte de médecine esthétique ne doit jamais être réalisé de manière impulsive, en dépit de sa banalisation. D’autre part, il nécessite l’expertise d’un chirurgien esthétique maîtrisant parfaitement […]

Lire la suite
Comment bien gérer les suites post-opératoires d’un lifting ?
28 Mai 2019

Le lifting cervico-facial peut être envisagé pour restaurer la jeunesse du visage, lorsque les protocoles de médecine esthétique sont insuffisants pour offrir une correction efficace. Cependant, il s’agit d’un acte chirurgical à part entière, qui entraîne des suites plus ou moins gênantes et ne laisse aucune place à l’improvisation. Pour garantir le succès de cette […]

Lire la suite